Le don de l'Esprit Saint !

Publié le par paroisses Sante Agathe

EspritSaint1Homélie de Pentecôte. (Emmanuel)

 

C’est quoi notre problème avec la Pentecôte ? C’est que Dieu échappe à notre contrôle ! Nous ne pouvons ni le voir, ni le toucher en chair et en os, ni l’entendre directement comme les disciples d’autrefois qui partageaient la vie de Jésus… Il déjoue ce que nous pensons sur lui et ce que nous attendons de lui… Et surtout, il nous laisse son Eglise en héritage, puisqu’il croit en nous et en notre capacité d’AIMER comme lui.

Mais je ne sais pas si vous êtes comme moi : quand je vois l’ampleur de la tâche, je ne me sens ni digne ni capable de l’accomplir. J’ai une montée d’angoisse et de terreur de ne pas être à la hauteur ou de ne pas comprendre ce que le Seigneur attend de moi. Et si je conduis les gens qui me sont confiés sur une fausse piste ? Si je prends les mauvaises décisions ? Et si ma foi défaille ? Et puis au nom de quoi vivrais-je ma foi et prendrais-je des responsabilités dans l’Eglise puisque de toute façon je ne suis pas meilleur que les autres ? Et je pourrais énumérer pendant des heures tous les prétextes et toutes les excuses pour ne rien vivre et ne rien faire de chrétien en dehors d’avoir MA MESSE le dimanche pour être en règle…

Alors, souvenons-nous des ACTES DES APOTRES. C’est l’Esprit Saint qui investit les disciples afin « de parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit… » Ainsi, c’est le don de l’Esprit Saint qui les sort de leur inaction ! En effet, chacun selon son charisme, parle dans toutes les langues au point que les auditeurs les comprennent. Cela signifie qu’il est important que nous soyons capables de pénétrer le monde qui façonne l’autre de telle manière que nous puissions cheminer avec lui, dans l’éventuelle possibilité de lui annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile. Eventuelle, car même habités par l’Esprit Saint, nous n’avons pas le droit de violer la liberté d’écouter et de répondre de l’autre ! Nous proposons la foi : nous ne l’imposons pas !

Le psaume 103 nous rend attentif au don de la vie : nous n’en sommes pas les propriétaires même si en ce début de XXI° siècle nous la maîtrisons voire la créons de plus en plus… La vie est le don le plus précieux que notre Dieu nous fait. Qu’allons-nous en faire ? Saurons-nous collaborer au souffle de l’Esprit Saint qui nous met debout, en situation de faire face aux événements de nos existences ?

La lettre de SAINT PAUL AUX ROMAINS nous montre en quoi nous sommes qualifiés pour recevoir, administrer et développer l’héritage du Christ ressuscité qui nous est transmis à la Pentecôte. Il s’agit pour nous de passer de « l’emprise de la chair » à ce que Saint Paul appelle « l’emprise de l’Esprit du Christ ». Autrement dit, le chrétien ne reste pas tout seul dans son coin, confiné, soit dans l’indifférence à ce qui se vit dans l’Eglise et dans la société, soit dans une consommation individuelle des produits spirituels de l’Eglise… Mais l’Esprit Saint est le lien d’amour et d’alliance qui nous relie à Dieu. L’Esprit Saint nous intègre à la communion trinitaire et à sa prière pour la vie. De ce fait, il devient notre force pour combattre les désordres de l’homme pécheur, celui qui se coupe de Dieu, des autres et finalement, de lui-même.

L’Esprit Saint fait de nous des Fils de Dieu : il est à l’origine de notre esprit filial qui nous permet de nous adresser à Dieu non comme à un directeur général de grande entreprise que l’on craint, mais comme à un Père que l’on aime. Nous ne sommes donc, ni des employés, ni des esclaves, la peur au ventre, mais nous sommes enfants de Dieu, objet de la tendresse du Père et enrichis de la confiance du Fils, Jésus-Christ, l’Esprit Saint étant notre Défenseur, notre avocat, notre conseiller technique en vie chrétienne et en amitié avec Dieu et le prochain… N’avons-nous pas tout pour devenir responsable de notre foi ?

Dans l’extrait de l’évangile de Jean que nous avons entendu, le mot AMOUR reviens 4 fois et il est le cœur autour duquel s’organise la fidélité du croyant, à savoir :

l’observance et la mise en œuvre des commandements,

l’accueil de la parole,

 et la communion à la présence du Seigneur en nous.

Et le rôle de l’Esprit Saint qui nous est envoyé consiste à éclairer notre chemin d’Alliance avec Dieu, comme c’était déjà le cas dans l’Ancien Testament pour l’Alliance nouée avec Moïse et tout le peuple Israélite.

         Alors, comme nous l’avons dit durant tout le carême et pendant le temps pascal : PAS DE PANIQUE ! Dieu se fait pour nous BOUSSOLE et CARTE D’ETAT MAJOR ! Et si nous pensons ne pas y arriver, rappelons-nous que l’Esprit Saint nous est donné pour que nous puissions nous remémorer les promesses du Christ et les données essentielles de son message évangélique. Appuyons-nous sur lui pour vivre en chrétien dans le monde d’aujourd’hui. C’est un peu tout ça LA PENTECOTE…

 

Publié dans Homélies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article